La référence des pompes funèbres à Bois Guillaume
La dispersion des cendres funéraires dans le cadre d’une crémation

La dispersion des cendres funéraires dans le cadre d’une crémation

C’est une question que l’on s’est tous posée : où peut-on disperser les cendres d’un proche après une crémation ? Les Pompes Funèbres Benoist Albert à Bois Guillaume répondent à cette question épineuse.

La dispersion des cendres funéraires, une pratique réglementée

Contrairement à ce que certains peuvent croire, la dispersion des cendres funéraires ne se fait pas au bon vouloir des proches du défunt. Il existe de nombreuses règles à respecter, notamment depuis l’adoption en 2008 d’une loi harmonisant le statut des cendres suite à une crémation avec celui des restes liés à une inhumation.

Les atteintes portées au corps humain, même après le décès, sont interdites par le code civil. Ainsi, les cendres funéraires ne peuvent être divisées. Il est également désormais interdit de conserver l’urne contenant les cendres à son domicile ou de procéder à la dispersion dans n’importe quel endroit.

 



La dispersion des cendres seules (sans urne) :

Les cendres de votre proche suite à une crémation peuvent être dispersées selon la réglementation, à savoir :

  • en pleine nature, hormis dans les jardins publics ou sur les voies publiques.
  • en pleine mer, à plus de 300 mètres de la côte. Les fleuves et les rivières sont en revanche interdits.
  • dans le jardin du souvenir d’un cimetière, spécialement conçu à cet effet.

Pour la dispersion des cendres dans la nature ou en pleine mer, une déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt est nécessaire.
Votre conseiller funéraire de nos pompes funèbres à Bois Guillaume vous expliquera en détail les formalités qui vous attendent pour la dispersion des cendres en pleine mer ou dans la nature.

 

Le cas de l’urne contenant les cendres funéraires :

Les cendres peuvent être dispersées, mais elles peuvent aussi être conservées au sein de l’urne funéraire.

Celle-ci peut être déposée dans plusieurs endroits :

  • dans un columbarium, un monument funéraire composé de cases où les urnes sont installées.
  • dans une cavurne : il s’agit d’un caveau spécialement destiné à accueillir une urne funéraire.
  • sur un monument funéraire où elle sera scellée. Cela peut être le cas pour réunir les membres d’une même famille ayant été incinérés mais également inhumés.
  • en pleine mer uniquement si l’urne est biodégradable.

 

Les formalités liées à une dispersion des cendres en pleine mer :

  • Faire une déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt.
  • Faire une déclaration à la mairie du port d’attache du bateau utilisé pour la dispersion des cendres en pleine mer.

Lorsque le défunt n’avait pas émis de choix quant à la destination de ses cendres et en cas de difficultés à choisir un lieu de dispersion, une solution s’offre à vous.

Le crématorium où s’est déroulée la crémation peut conserver l’urne funéraire pendant une durée de 12 mois maximum. Passée cette échéance et en l’absence de décision, les cendres sont dispersées dans le jardin funéraire du cimetière de la commune du lieu de décès.

Nous espérons qu’à présent la pratique de la dispersion des cendres est plus claire à vos yeux. En cas de doutes ou de questions, tournez-vous vers votre conseiller funéraire de nos pompes funèbres à Bois Guillaume, il saura vous apporter toute son expertise.